<< Retour au budget participatif
Environnement

Plus de chauves-souris, moins de pesticides


Objectif du projet :

Etudier, protéger et développer les populations de chauves-souris qui sont des "insecticides" naturels très efficaces


Localisation du projet :

Département de l'Aude, France

Description du projet :

Notre département fait face à de nombreuses attaques d’insectes ravageurs qui menacent nos cultures (Eudémis de la vigne, Carpocapse du pommier, …), nos forêts (Pyrales du buis, Processionnaires du pin, …) et même notre santé (moustiques tigres, …).

L’objectif de ce projet est d’étudier, protéger et développer les populations de chauves-souris car celles-ci sont des "insecticides" naturels très efficaces. La petite Pipistrelle, que nous avons tous déjà rencontré volant autour des lampadaires ou dans notre jardin les soirs d’été, peut engloutir près de 30% de son propre poids en insectes en une soirée. Imaginez-vous, une personne de 60 kg par exemple, qui devrait manger 20 kg d’aliments par jour.

Ainsi, une colonie de 500 Grands murins (espèce présente chez nous) ingurgite quant à elle une tonne d’insectes en une saison.

De plus, les 27 espèces de chauves-souris de l’Aude sont toutes protégées au niveau national et international car toutes menacées. Parmi les menaces : la modification ou la disparition de leurs habitats (gîtes et zones de chasse).

Il est donc urgent et nécessaire de les protéger et de fournir le gîte et le couvert à ces mammifères en créant un réseau de nichoirs de différents types adapté aux espèces et de refuges naturels. Il faut savoir que les chauves-souris ont besoin de plusieurs gîtes par an aux caractéristiques bien différentes selon la saison. Le gîte doit être frais, humide et tranquille pour hiberner. Au contraire, les nurseries doivent être chaudes et sèches pour permettre aux bébés de bien se développer. Ces crèches regroupent plusieurs mères chacune accompagnée de leur unique petit de l’année. Les chances de survie de ces jeunes étant déjà bien faibles (35% en moyenne passent le cap de la 2ème année), il est de plus en plus difficile pour les futures mamans de trouver des lieux adaptés où mettre bas et, pour l’ensemble des chauves-souris, des gîtes où hiberner. Surtout que certaines chauves-souris sont fissuricoles et se contentent d’espaces restreints. Mais d’autres, ont besoin de grands volumes comme les combles de bâtiments, les grottes…

Le projet est de choisir plusieurs sites (bâti, mines…) d’intérêt pour les chauves-souris répartis dans les 4 coins du département, de les étudier à l’aide d’un matériel adapté (détecteur d’ultrasons, enregistreurs de température et d’hygrométrie, caméras infrarouge dont les images pourront être visionnées par le grand public…), de les aménager et de les protéger avec un équipement adéquat. Des panneaux de sensibilisation pourraient également être mis en place sur certains sites. Pour compléter ces gîtes, un jardin « idéal » pourrait être réalisé (création d’une mare, plantation de plantes nectarifères, installation de nichoirs à chauves-souris…)".

Il pourra servir de lieu d’animation, être intégré à l’opération "refuge pour les chauves-souris" de la Société Française d’Etude et de Protection des Mammifères, mais surtout servir d’exemple pour les audois(es) qui pourraient tous participer à nourrir et loger ces petits animaux exceptionnels en favorisant chez eux les fleurs mellifères dans leur jardin ou sur le rebord de la fenêtre et en installant des nichoirs à chauves-souris. En favorisant et en protégeant les chauves-souris, nous aurons moins besoin de pesticides, les cultures et les forêts seront mieux protégées naturellement et nous favoriserons également d’autres animaux : insectes pollinisateurs, oiseaux... et l’Homme.

Le projet pourra être réalisé, notamment pour l’installation des nichoirs, en partenariat avec d’autres associations, municipalités ou particuliers souhaitant s’investir dans la protection des chauves-souris.


Montant estimé du projet (€) :

39000 €


Nom de la structure qui porte le projet :

Groupe d'étude et de protection des chiroptères de l'Aude (DERIVAZ)



Projets lauréats
Créé il y a 10 mois par Bulletin papier